Bouygues Telecom veut repousser la 5G en 2023

Le PDG de Bouygues Telecom pense qu’il est inutile de lancer la 5G avant 2023, pour lui le nouveau réseau mobile n’arrange rien avant cette date !

L’arrivée de la 5G en France est assez mouvementée et les opérateurs ne sont pas aussi enclins à cette nouvelle génération de réseau que pour l’arrivée de la 4G. En effet selon Martin Bouygues le PDG du groupe cette dernière génération ne ferait que soulager un réseau 4G déjà très fortement sollicité par l’ensemble des acteurs de la téléphonie mobile. Cela ne fait plusieurs semaines que le groupe communique en défaveur de la 5G et pas uniquement pour des raisons de calendrier ni économiques. Alors comment va se passer le déploiement de cette dernière et surtout quand allons voir arriver une nouvelle génération de réseau mobile bien plus rapide que la 4G+ actuelles ?

Décaler la date de disponibilité de la 5G

Toujours selon Martin Bouygues il ne serait pas pertinent de parler de 5G avant 2023 si Huawei est écarté du marché, un dernier essai du PDG pour repousser le déploiement de se réseau et certainement donner plus de temps pour amorcer l’arrivée du nouveau réseau en France. Toujours selon lui les clients ne vont pas voir de distinction de la vitesse du réseau, le seul changement majeur est d’avoir un 5 au lieu du ‘4G’ habituel. Tout en indiquant que la 5G sera quand même un excellent moyen de soulager le réseau actuelle et de supporter la croissance des communications qui ne passent pas le réseau mobile.

Les consommateurs se tournent de plus en plus vers des forfaits avec une enveloppe de données conséquente et préfèrent passer en mobilité sur le réseau mobile que de devoir basculer sur un réseau wifi domestique ou public est bien moins rapide et parfois mal sécurisé contraire au réseau 4G. L’ensemble de ses informations nous pousse à croire que les consommations vont augmenter au fil du temps et que le réseau actuel devra obligatoirement être soulagé par l’arrivée soit d’un nouveau réseau comme la 5G ou d’un investissement majeur dans de nouvelles antennes plus puissante et résiliante pour faire face à cette montée de consommation.

Huawei dans le viseur de l’Anssi après le scandale aux USA ?

Le constructeur chinois est fortement connu pour la fabrication de smartphone, mais plus discrètement c’est également un très grand équipementier qui créer des antennes et permets aujourd’hui d’avoir une couverture de la 4G partout en France. Depuis le scandale avec les USA et l’obligation pour les entreprises américaine à limiter les échanges avec la Chine et particulièrement Huawei pour des soupçons d’espionnage des sur infrastructures Télécom, les autorités françaises ne sont plus du même avis et voit avec prudence les installations 5G équipés par le fabriquant Chinois.

C’est l’Anssi qui est chargé du dossier et de contrôler et valider la véracité des équipements pour être certains que ceux-ci sont bien conformes avec les normes françaises. Après le scandale avec Donald Trump il est plus difficile de faire confiance au fabricant même s’il est imbattable sur le prix des installations. C’est une des interrogations du PDG de Bouygues Telecom qui a peur de ne pas pouvoir équiper convenablement l’ensemble des villes avec du matériel qui serait peut-être plus cher, mais également difficile à trouver. Aujourd’hui l’industrialisation et les processus de Huawei permettent de produire en conséquence pour répondre à la demande mondiale et de réduire les coûts de fabrication avec un production massive. À l’heure d’aujourd’hui très peu d’autres concurrents sont capables de produire à la même vitesse et surtout pour des prix aussi bas. Un investissement colossal pour les opérateurs qui doivent avancer cet argent avant de pouvoir exploiter le réseau et le rentabiliser sur plusieurs années.